Voici un excellent article sur le TDAH et la médication par psychostimulants, clair, précis, qui permet de déculpabiliser et surtout de comprendre l’enjeu de la médication!

Et qui explique que le TDAH est cyclique même si on est sous traitement.

Nous souhaitons aussi rassurer les parents qui s’interrogent et qui ont peur de franchir le pas et de donner ce traitement à leur enfant, il n’y a aucune accoutumance ni phénomène de manque et le traitement peut être stoppé à tout moment!

Nous ne droguons pas non plus notre enfant comme nous pouvons parfois l’entendre et ce traitement n’est pas une drogue, même si c’est un dérivé d’amphétamines.

Il constitue une béquille nécessaire pour certains enfants/ados et même adultes et permet alors de mobiliser des ressources jusqu’alors inaccessibles et de mettre en place l’un ou l’autre suivi thérapeutique.

Il agit sur toutes les sphères du TDAH, l’attention, l’hyperactivité et l’impulsivité et permet de réfléchir avant d’agir.

A savoir : 

  • Le traitement doit être prescrit au départ (ordonnance initiale) par un médecin hospitalier, neuropédiatre ou pédopsychiatre qui peut exercer en libéral mais qui doit aussi exercer en milieu hospitalier,
  • Il est délivré pour 28 jours, par le biais d’une ordonnance sécurisée,
  • Vous devez vous rendre toujours dans la même pharmacie,
  • Ensuite votre médecin traitant peut renouveler tous les mois l’ordonnance et changer si besoin la posologie,
  • Une fois par an, vous devez revoir le praticien hospitalier pour renouveler l’ordonnance initiale et faire le point sur l’évolution de votre enfant,
  • C’est bien sûr la même chose pour les ados et les adultes.

A noter!

Les adolescents et les adultes peuvent tout à fait commencer le traitement, quelque soit leur âge!

Alors que sur la notice il est spécifié que ce traitement ne peut être pris par les adultes notamment que s’il a été commencé dans l’enfance.

Il y a malheureusement une énorme méconnaissance du sujet en France et de nombreuses fausses informations sont véhiculées même par certains professionnels de santé!

NB : 

N’hésitez pas à cliquer sur les liens connexes dans l’article.

Pour en finir avec l’ajustement de la médication TDA(H)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *